Logo Fibois 42 =
AccueilFibois 42La filièreNos actionsLes outilsContact
Qui sommes nousLe réseau FiboisL'équipeAdhérerNewsletter Radio Bois Les actus de l'interproOn parle de nousOffres d'emploiNos adhérents Nos partenaires
Les chiffres clésLe bois en constructionConstruire en bois localLe bois énergieLes réalisations
Visites de l'écoconstruction®5 à 7 de l'écoconstruction®Accompagnement des collectivitésAccompagnement des entreprises FormationsLes Apéros Pros du BoisValorisation du sapin blanc Concours design en sapin blanc du ForezPrix d'Architecture
Le bois dans tous ses étatsCharte des collectivitésFiches techniques écoconstructionCalcul de l'énergie griseAutres téléchargements

Concours design en sapin blanc du Forez


Fibois 42, soutenue par le programme LEADER Forez et Loire Forez agglomération, a organisé en 2019 un concours dédié en exclusivité aux étudiants de l'Ecole supérieure d'Art et Design de Saint-Etienne.

Le sujet : Création de nouveaux produits d’aménagement intérieur et d’usage domestique en sapin blanc du Forez.





Les lauréats du concours

1er : Alicia BARON & Pauline LIOGIER - Projet Confetti

2e : Lucas RIVIERE - Projet L’astrée

3e : Alice KOTE & Charlotte GOFETTE - Projet AMI

Les projets

Projet Confetti : Alicia BARON & Pauline LIOGIER

La présence de nœuds dans cette essence de bois est notre point de départ. Un système de patch est utilisé dans l’industrie pour pallier ce problème et ainsi éviter les pertes. Ce projet propose un parquet où les nœuds sont remplacés par des pièces de bois. Celles-ci font partie d’une collection de 13 formes inspirées de l’iconographie de l’arbre. Cet ornementation apporte de la valeur au nœud tout en respectant l’identité du sapin blanc. La teinture au brou de noix sublime le veinage.

Projet L’Astrée : Lucas RIVIERE

Nos procédés industriels standardisent le bois. Le fendre plutôt que le scier, c’est tenter de retrouver l'arbre et son histoire. C’est accepter de ne pas contrôler le processus quand la fibre contourne un nœud ou que le bois vrille.
En revêtement mural, les motifs reprennent les graphismes que l’on pouvait observer sur nos toits traditionnels de bardeaux. L’assise du tabouret est en fait une seule pièce fendue en deux. Celle-ci s’ouvre comme un livre sur sa tranche et raconte l’histoire des terres du Forez.

Projet Ami : Alice KOTE & Charlotte GOFFETTE

Inspiré des parois en papier de soie du Japon, Ami signifie "tressé" en japonais. Le projet se présente sous deux formes : une porte coulissante et un paravent.

Ami fait l'éloge du sapin blanc du Forez en utilisant sa souplesse et sa clarté.

Sa souplesse est utilisée pour tresser du placage de sapin blanc et sa clarté pour varier les couleurs grâce à l'application de teintures naturelles sur le bois.


Projet Cocon+ : Estelle POM

Se lover dans du sapin blanc...

Fauteuil type "cocon" rembourré à accoudoirs et à tablette fixe. Compartiments de rangement modulables. Hautes parois protégeant des courants d'air et prodiguant confort et intimité. Rembourrage haute densité et large choix de housses en velours épais ou tissu. Charme et présence agréable grâce à la mise en valeur de la beauté naturelle du sapin blanc. Sa structure lui permet de s'adapter aux besoins des utilisateurs. Mono, duo ou même trio ! Il peut être conçu pour accueillir plus d'une personne à partager un moment de convivialité "sous le sapin".


Projet Éclats du Forez : Inès LE MENEC & Benoît ZENKER

Afin de valoriser la qualité plastique du sapin blanc, ses veines régulières et ses nœuds graphiques, nous avons conçu des modules triangulaires découpés en bois de bout, qui laissent apparaître les stries du bois. Quand bien même les pièces sont toutes découpées selon le même gabarit, le dessin des veines du bois à leur surface les rend uniques. En assemblant ces triangles, on crée une surface texturée. Chaque module triangulaire est légèrement biseauté, de manière à accrocher la lumière et mettre en avant les motifs du bois. 

Projet Mori : Valentine MAUPETIT & Lucas MACABEO

Inspiré des techniques employées dans l'architecture asiatique et des savoir-faire traditionnels du bois, Mori est un système de revêtement mural modulable. En volume, il propose une perception évolutive selon le déplacement de l'usager et des sources lumineuses. Son intégration dans l'espace est affirmée mais reste douce, soulignant les qualités physiques et esthétiques du sapin. Le parement se compose de trois unités : la traverse, le montant et l'ailette, déclinée en 3 tailles. Elles s'assemblent grâce à un système d'encastrement qui assure un parfait alignement des parties et empêche la déformation du bois. Ce dispositif permet de nombreuses possibilités de composition du motif.



Projet Nodus : Charlotte MARX

Structure en sapin blanc du Forez, Nodus est à la fois une paroi et une étagère.

Son ambition est de structurer l'espace tout en créant des surfaces de rangements.

Principalement constitué d'un panneau en collage de nœuds, rebuts de l'industrie, ce mobilier le revalorise dans une démarche écologique. La mise en valeur du sapin passe également par l'utilisation de longues sections carrées pour la structure, qui fait écho à l’utilisation traditionnelle du sapin dans les charpentes.


Projet Orne : Théotime LUBAC

Orne est une gamme d'objet d'intérieur conçue en loupe de sapin pectiné. Leur forme fait écho à l'utilisation du sapin en bois de charpente, ici avec une intervention d'usinage minimal comme un perçage ou un fraisage. L'utilisation de la loupe de bois pour ce projet a pour objectif non seulement d'utiliser un rebut de la production de bois mais il a aussi un intérêt décoratif.


Projet Polyporus : Margot CONSTANTIN

Polyporus est une série d’éléments pour créer du revêtement mural. Il se présente sous la forme de panneaux en bois qu’on fixe au mur et sur lesquels on vient accrocher des modules en bois. Les étagères se déclinent en trois tailles et leur forme est inspirée des champignons. Le format de la structure permet sa multiplication sur les murs et une manipulation facile des divers modules. Polyporus peut trouver sa place dans des boutiques, des vitrines, puisqu’il peut facilement changer de forme et mettre en valeur les objets exposés. 

Projet Polyspace : Anne-Caroline NIZOU

Polyspace est un paravent à composer. Son atout principal est l'adaptation. Chacun est libre d'agencer son propre paravent en choisissant 1 à 5 filtres parmi les 10 au choix. Grâce à l'interaction directe qu'il offre à son utilisateur, chaque paravent devient unique par sa combinaison choisie. La superposition de ces modules dévoile de délicats motifs grâce à la finesse des ajourages.


Projet Yaki : Alexis GUIDET

Yaki est une rencontre entre un matériau, le sapin blanc du Forez, et une technique japonaise écologique, le yakisugi. En réinterprétant cette méthode de protection du bois par la carbonisation de sa surface, j'ai voulu donner une dimension  plastique forte au sapin blanc pour faire de ce bois de charpenterie, un matériau de menuiserie aux qualités sensibles et esthétiques uniques. Présenté sous formes d'une gamme de modules à choisir et assembler soi-même, Yaki permet à l'utilisateur d'adapter spécifiquement son mobilier à ses besoins tout en le laissant agencer les modules suivant son désir pour laisser s'exprimer sa singularité.

Projet Usci : Paolo DAL SANTO

Usci is a project born from the desire to have a unique and new door inside the house that characterizes : the home, the person who lives in it ans also a deep attachment to the territory from which the shape and the materials of this door comes from.



Projet Quarante-deux : Lucie MARCHOIS

Inspiré des jeux de constructions en bois, le projet quarante-deux prend la forme d'un kit de 42 pièces, en résonance avec le département de la Loire. Ce kit est composé de chevrons de 3 tailles différentes, d'axes et de modules en acier. Dans un soucis écologique et économique, les interventions sur le bois sont réduites au maximum. Les chevrons sont en sapin blanc du Forez et les axes en chêne, tout deux en bois local. La minimisation des interventions permet d'apprécier la couleur du sapin blanc, son toucher mais aussi et surtout permet sa réutilisation et sa transformation sans danger.

Grâce à un système d'assemblage simple, l'utilisateur est invité à assembler, moduler et personnaliser son meuble selon ses envies. Ces meubles à composer peuvent s'adapter à n'importe quel intérieur afin de créer son espace personnel et pouvoir le modifier au gré des besoins.

Comme un jeu de construction à taille réelle, quarante-deux stimule l'imagination et réveille notre âme d'enfant.


Le réseau Fibois en Auvergne Rhône-Alpes
PE
Fibois Aura
'; 01
Fibois 01
07-26
Fibois 07-26
38
Fibois 38
42
Fibois 42
69
Fibois 69
PE
Fibois 73-74
';
© 2017 - 2020  Réseau Fibois Mentions légales Création David Michaudon
^